Miel pressé à froid (bio): Préservation  et Quintessence du miel

Date de révision : 08/01/2020

Définition d'un Miel Pressé à froid

Photo représentant un Pressoir spécifique au pressage à froid des cadres de miel
Si le pressage du miel est une technique ancestrale, sa réactualisation n'est que très récente et vise non pas un marché de consommation de masse, mais uniquement des amoureux, chercheurs de pépites, toujours plus soucieux d'une qualité extraordinaire.: celle de la perle rare.
Mais plus qu'un discours un peu trop surfait sur l'importance de la qualité produit, un miel pressé est toujours plus savoureux et plus goûteux qu'un miel classique, fût-il issu des mêmes essences florales mais extrait (centrifugé) comme l'impose hélas l'apiculture conventionnelle.

Le procédé du pressage à froid du miel:

L'apiculteur découpe les rayons de miel qu'il place dans la maie du pressoir. Il presse ensuite lentement pour laisser s'écouler le miel à travers le tamis qui retient la cire d'abeille
Cette opération est très longue contrairement à une apiculture classique ayant recours à des extracteurs électriques (grosses centrifugeuses). Une passe de pressage requiert 6 à 8 heures de travail contre 10 minutes pour le même travail en extraction à la centrifugeuse.
Une fois le miel pressé, l'apiculteur retire la galette de cire qui s'est formée au fond du pressoir tandis que le miel sera recueilli dans un maturateur inox où il reposera un peu de temps avant sa mise en pots.
La technique de pressage de miel coûte très cher à l'apiculteur car ses abeilles produisentt moins de quantités de miel du fait qu'elles doivent construire de nouveaux rayons à chaque saison. D'un autre point de vue, cette méthode permet à l'ensemble de la communauté des abeilles de passer par la phase d'ouvrières cirières (celles qui produisent la fameuse cire d'abeille).
C'est pour cette raison principale que notre miel pressé n'est pas produit en quantités importantes. Les deux autres raisons à retenir sont:
1/ Nous ne prélevons que les rayons bâtis en surplus de leur besoin,
2/ Nous ne prélevons qu'une part de ce surplus afin de le redistribuer globalement à l'ensemble du rucher en cas de besoin car c'est un miel de garde. 
Quand tout va bien pour elles, alors c'est le miel que nous vous proposons ici, sinon, les années de vaches maigres, c'est nous qui serrons la ceinture !

Un miel de qualité n'est pas synonyme de quantité

Photo représentant un Rayon de cire dans lequel l'abeille disposera son miel. La cire doit être pure pour que le miel ne soit pas souillé ou altéré.

Dans le plus pur respect de nos abeilles, nous ne prélevons JAMAIS le miel qui se situe dans le corps de la ruche. Tant que nos abeilles n'ont pas récolté suffisamment de nectars nourriciers et de réserve pour elles, nous ne leur donnons rien d'autre à faire (ni à produire), de façon à ce qu'elles ne stressent pas et travaillent d'abord pour elles, à leur rythme...

Nous avons donc un "contrat moral" envers nos abeilles dans lequel nous veillons à ce qu'elles ne manquent jamais de rien. Ainsi, les années pluvieuses, froides ou à l'inverse de sècheresse, c'est à nous de veiller à les nourrir (avec une partie du miel que nous mettons de coté les années précédentes). En revanche, quand la Nature leur donne nectars et pollens en abondance, que le garde-manger est bien rempli, alors seulement dans ce cas, nous plaçons une extension à la ruche (que j'ai nommée Haussette Bernard car je l'ai voulue plus petite que les hausses traditinnelles) dans lesquelles les abeilles vont pouvoir stocker le surplus.

En apiculture conventionnelle, la hauteur d'une hausse est égale à la moitié de la hauteur du corps de ruche. Chez nous, nos hausses mesurent à peine de 1/4 de cette hauteur de corps. Ainsi, nous ne les invitons jamais à la surproduction.

La Haussette ? C'est la part du Berger des Abeilles, car en prélevant cette partie seulement, cela ne portera jamais atteinte ni ne causera aucun préjudice à la colonie d'abeilles, tout au contraire.

L'abeille "domestique" trouve ainsi une parfaite symbiose harmonieuse avec son bienfaiteur, le Berger des Abeilles, le récompensant ainsi du bon travail et des bons soins qu'il leur apporte.

Le Miel Pressé: Quelles différences avec un miel classique ?

Photo représentant un miel qui s'écoule très rapidement d'un extrateur. A l'inverse, un miel pressé s'écoulera très lentement et n'emmagasinera pas des millions de bulles d'air

Vous ne verrez jamais un miel pressé à froid s'écouler aussi rapidement que l'est un miel extrait à l'extracteur (centrifugeuse) qui coule en abondance des machines d'extraction.

En pressage, le temps de travail est multiplié par trente au strict minimum, et encore ! A condition d'avoir un miel liquide comme le miel d'acacia. Sinon, pour un miel de montagne ou de forêt, il faut compter 40 fois plus de temps. La préservation contre la pré-oxydation a un prix: celui du respect du produit. Un miel pressé à froid sera toujours la plus haute qualité qu'un apiculteur puisse vous offrir, mais tous n'ont pas forcément cet objectif car l'art de la patience n'est pas l'objectif de ceux qui vendent des miels à bas coûts. 

Alors quelles sont les réelles différences entre un miel pressé à froid et un miel extrait à la centrifugeuse ?

L'extracteur (centrifugeuse), tourne si vite pour "arracher" le miel du fond des alvéoles de cire, que le miel vient se fracasser contre la paroi de l'appareil. Ce faisant, il emmagasine des millions de microbulles d'air, qui en éclatant, libèrent une grande partie des tanins et essences du miel.

C'est ce qui explique que, quand on entre dans une miellerie, les effluves alors ressenties (pourtant très agréables), sont celles que vous auriez du retrouver en bouche au moment de la dégustation du miel.

Un miel extrait à l'extracteur va donc s'oxyder d'autant plus rapidement à chaque ouverture du pot. Ne vous est-il jamais arrivé de trouver que, depuis la moitié du pot de miel, votre empressement pour sa dégustation s'est estompé ? Rien d'étonnant, il ne vous reste plus qu'un sucre naturel ! Certes, un bon sucre quand même mais avec une majeure partie de ses essences disparues.

La cristallisation du  miel est précipitée par rapport à un même miel qui serait issu d'un pressage à froid. Cependant, la cristallisation ne signifie pas pour autant que l'apiculteur a triché ! C'est un processus naturel, qui justement démontre que le miel n'a pas été chauffé. 

Le Miel Pressé à froid, un gage d'authenticité

Bernard en train de presser le miel au pressoir à miel

Quand on compare un miel pressé à froid à un même miel passé par l'extracteur, le goût est fondamentalement différent en ce sens qu'il vous restitue davantage de parfums en bouche. Nul besoin d'être "connaisseur".

Christine et moi vous remercions pour la confiance que vous nous accorderez, en récompensant notre travail par le choix que vous ferez de commander par notre boutique en ligne puisque vous n'aurez pas la possibilité de venir jusqu'à nous. Notre travail, lent et minutieux respecte non seulement le travail de nos abeilles, mais nous offre le plaisir de vous faire plaisir.
Nous vous souhaitons une excellente dégustation !  

Commandez ici

Miel Bio Pressé à froid

Présentation d'un pot de 250g de notre miel pressé à froid. Dégustez ce tout nouveau miel de montagne bio pressé à frod


Faites-moi confiance !
Dégustez notre miel bio Pressé à froid ! 

C'est un miel de montagne, pas trop corsé mais très parfumé

Présentation en pots de 125g ou 250g

Commandez ici

Meilleur Miel ?

La photo représente la Dégustation d'un très bon miel avec un beurre baratte


Voilà... 
Vous pensiez aimer le miel ? Et bien sachez que si vous n'avez jamais goûté à un miel pressé à froid, ou un miel en rayon, vous ne savez donc encore pas ce qu'est un "vrai Miel"

L'étiquette "Bio" n'améliore en rien le goût du miel. En revanche, lorsque celui-ci a été récolté dans les règles de l'art, croyez-moi, c'est autre chose !

Si de surcroît ce miel pressé est estampillé "Bio" alors là, vous pouvez y aller "Palais ouvert !"

- Merci pour votre confiance 

Commandez ici

Miel en Rayon

Le miel en rayon ? Rien de plus bon ! sur cette photo souvenir, Bernard présente son tout premier rayon de miel


Avant d'être pressé, le miel était stocké dans des rayons de cire entièrement fabriqués par les abeilles.

Je vous invite  à goûter les deux formes, car le miel en rayon se déguste avec sa cire d'abeille (ce qui est excellent pour la santé).

Le miel en Rayon, c'est l'assurance d'un miel pur produit de l'excellence car il est encore operculé dans ses cellules de cire

Découvrez-le ici