L'Abeille Noire : une abeille endémique française

Une abeille native

Abeille noire : la seule abeille vraiment en danger d'extinction

L'abeille Noire que nous défendons ici depuis près d'un quart de siècle est la race d'abeille endémique et native française ce qui fait que notre démarche personnelle "bio dans l'âme" commence par elle. 

Or, nous avons de plus en plus de mal à conserver les  abeilles de souches ancestrales naturelles car la majorité des apiculteurs vont à la facilité en ayant recours à ces abeilles hybrides, exogènes et allochtones (races ou variétés importées et introduites puis maintenues de manière artificielle pour les faire passer pour "locales").
Quand on les interroge, leur réponse formatée par ce qu'on leur a enseigné en ruchers-écoles est systématiquement du genre "Je travaille avec de la Buckfast parce qu'e c'est une abeille plus douce" ! 
Si elle est si douce que cela, à quoi bon se vêtir de scaphandres "sauna" ? Avec notre abeille noire, (la vraie, pas des croisées), nous travaillons à mains nues et souvent en tenues légères (voir ici cet article)

 Toutes les 'abeilles ne sont-elles pas simplement des abeilles ?

Les faux-bourdons allochtones polluent le patrimoine génétique des reines d'abeille noire
Le problème vient des mâles (faux bourdons) de ces races non endémiques, qui, en fécondant nos jeunes reines de terroir lors de leur unique vol nuptial libre, produiront des abeilles croisées ou métisses, qui plus tard, donneront des abeilles et mâles métisses qui, à leur tour et au bout du bout finiront par détruire complètement la race endémique et originelle d'antan.  Cela ne se passera pas dans des milliers d'années mais seulement au cours de la petite dizaine à venir au train où va le mépris des races endémiques. Ce massacre (puisque c'en est un), a commencé voici une quarantaine d'années et aujourd'hui, les apiculteurs défendeurs de notre variété d'abeille ancestrale payent le prix fort en voyant petit à petit diminuer leurs cheptels pour voir naître des abeilles hybrides.

Fermer les yeux ?

Trouvez des alternatives à une apiculture productiviste c'est possible
Si le miel reste toujours du miel, quel que soit l'abeille, peut-on dès lors se soucier d'un bon produit en fermant les yeux sur un véritable désastre écologique en amont malheureusement perpétré par une corporation aveugle et cupide ? Tant d'espèces disparaissent de nos jours, qu'il est important d'impliquer le consommateur pour faire inverser ce trop triste constat. Alors, il est vrai, notre miel coûte cher mais notre travail est déca-décuplé par ce simple fait. Qui fait cadeau de ses heures de labeur à son employeur ?
Nous ne pouvons pas nous aligner sur un "prix de marché" sinon, nous aurions mis la clé sous la porte dès notre première année d'exploitation. Non seulement nous ne rendons pas nos abeilles esclaves de ce productivisme mais nous cherchons l'excellence en tout premier point. Nous vendons par conséquent beaucoup moins en termes de quantité, mais nos heures de travail subliment la qualité du miel produit par nos abeilles. C'est ce qui nous rend vraiment très fiers de maintenir ce cap.

Christine et moi avons voulu, par notre site Internet, non seulement vous présenter le Miel Biologique de nos abeilles, produit et récolté artisanalement ici, dans le Massif Central, mais le vendre uniquement en direct sans intermédiaires. Nous nous sommes donnés pour mission, de vous sensibiliser et vous faire prendre conscience que le simple logo "AB Bio" ne suffit pas (ne suffit plus) ! 

C'est pourquoi, Merci de la confiance que vous nous accordez. Achetez ici notre miel biologique dans notre boutique en ligne, c'est récompenser notre implication directe dans la sauvegarde de notre abeille ancestrale française.
Pour en savoir plus sur cette démarche, Cliquez ici 

Pour son bon fonctionnement, le site a recours aux cookies. Pour continuer votre navigation, vous devez en accepter l'usage