Notre garantie biologique

Notre Miel en rayon vous offre des garanties

Cire d'abeille biologique alimentaire

Si le consommateur ne connait pas nos bonnes pratiques apicoles, "l'Apiculture Naturelle" ne lui parlera pas. C'est pourquoi nous avons créé l'association des Bergers des Abeilles, afin de poser les jalons d'une apiculture non conventionnelle, beaucoup plus respectueuse des abeilles (par-delà des mots trop à la mode). Cet engagement se substitue et se veut au-dessus de la "Charte Apiculture Bio" en ce sens qu'elle repose essentiellement sur le bon sens d'une apiculture vertueuse et non pas uniquement des textes érigés par la bureaucratie européenne.

Le bio devient un non sens pour les consommateurs avertis car c'est l'empire de l'industrie agro-alimentaire qui en a pris le contrôle ce dont ne se rend pas compte la ménagère qui fait ses courses, influencée par le bombardement incessant de publicités télévisées qui prônent le Bio à toutes les sauces. Et tandis que le petit apiculteur local devrait être récompensé pour son bon travail et la conscience qu'il met volontairement au service de ses abeilles tout autant que de ses clients, voilà que c'est à lui de payer pour apposer le label. 

Vous ne le savez peut-être pas, mais dans notre branche qu'est l'apiculture, la grande majorité des apiculteurs ne savent même pas qu'ils participent personnellement à l'extinction des abeilles endémiques. Une abeille endémique, est une abeille qui était là jadis, bien avant l'apparition de l'homme sur la Terre.
De par le monde, il existe plusieurs "races d'abeilles domestiques", chacune étant parfaitement adaptée à son milieu, sa biodiversité, sa climatologie. 
Or, cupidité oblige, l'homme cherche sans cesse comment produire plus. Produire, toujours produire... 

En apiculture, cette cupidité a atteint un tel paroxysme que la grande majorité des apiculteurs ont recours maintenant à des abeilles allochtones et exogènes, autrement dit, des abeilles venues d'ailleurs, et élevées puis maintenues artificiellement dans leur nouveau milieu grâce notamment à des techniques de nourrissements et de traitements chimiques en tous genres pour les débarrasser de tous leurs maux.

Ce problème n'en serait pas un véritable si les mâles de leurs abeilles ne venaient pas féconder les jeunes reines des colonies endémiques, provoquant au passage un vrai désastre écologique par hybridations puis à terme, ... la disparition de la race.

Les apiculteurs sont donc responsables au même titre que l'agriculture utilisatrice de pesticides, de la disparition des abeilles natives, bien qu'ils tentent d'invoquer d'autres origines pouvant expliquer cette raréfaction.

Apis Mellifera Mellifera, notre abeille endémique

Bbeille noire au service de la biodiversité

Grâce à la prise de conscience d'une minorité d'apiculteurs consciencieux et profondément respectueux de la Nature, notre abeille native et endémique tente d'être préservée. C'est elle qu'on surnomme "l'Abeille Noire".
Cette abeille couvrait jadis un assez vaste territoire européen, bien avant que la main de l'homme n'intervienne pour son malheur. 

C'est pourquoi, les apiculteurs qui s'évertuent à la préserver, connaissent de grandes difficultés dans leur travail. D'une part, ils doivent tout mettre en œuvre pour que leurs jeunes reines (qui sont encore fécondées naturellement), ne croisent pas la route d'abeilles Buckfast, Carnica, Caucasica ou Ligustica, abeilles massivement implantées et utilisées en apiculture conventionnelle, mais, d'autre part, ils doivent faire face aux prix de vente du miel, sans cesse revus à la baisse par ces mêmes apiculteurs cherchant à écouler leur surproduction quand ils n'ont pas recours à des techniques de mélanges de miels pour abaisser les prix de vente.

Notre abeille endémique nous donne donc un surcroît de travail qui malheureusement se fait sentir dans le prix de vente du produit.

L'abeille noire, une vraie abeille de la biodiversité

Que deviendrait la biodiversité sans la pollinisation des abeilles ?

Pourquoi une telle affirmation ? Une abeille n'aurait-elle pas le même devoir de pollinisation qu'une abeille d'une autre race ?
Pas exactement !

Puisqu'elle est native ou endémique, l'abeille noire parcours et visite toutes les fleurs des 3000 hectares qui entourent sa ruche. Elle fortifie donc un très grand nombre de fleurs connues de son génome. En argument opposé, une abeille allochtone ira plus facilement là où la nourriture est abondante (exemple: les cultures). Son régime alimentaire est donc différent puisque limité. Cela expliquerait pourquoi les défenses immunitaires de ces abeilles soient affaiblies, nécessitant de facto plus de traitements, mais également des approvisionnements annuels répétitifs en nourrissements au sucre.

La bio ne condamne pas ce dérèglement...

Pendant plusieurs années, j'ai été certifié Bio, croyant aux vertus d'un mouvement "écolo-responsable". Malheureusement l'empire "du fric" gagnant du terrain y compris dans les institutions vertueuses à l'origine, l'Agence Bio ne sanctionne pas l'apiculture peu respectueuse des espèces ancestrales menacées. 

Vous avez bien entendu parler de la disparition des abeilles, certes, mais cette information n'est pas diffusée à bon escient. Ce ne sont pas les abeilles allochtones qui sont menacées, mais bien la race Apis Mellifera Mellifera, notre abeille endémique.
Si l'agence bio devait tenir compte de cela, trop peu d'apiculteurs pourraient prétendre au label (et donc moins de rentrées d'argent, car il faut le savoir, chaque année, l'apiculteur paye sa redevance, soit un très lourd tribu financier pour arborer le précieux sésame). Est-il normal de devoir payer pour produire respectueusement ?
Il nous sera rétorqué que nous n'avons qu'à majorer et répercuter ces surcoûts...

L'homme a complètement inversé le bon sens en rackettant le bon au lieu de faire payer le méchant !

Naissance de notre association

Cire d'abeille biologique alimentaire

Las de constater cette course folle et insensée, j'ai décidé de me désengager du "Bio pour gogos" en créant avec une bande d'amis et de copains apiculteurs ayant la même vision, une mouvance pour une apiculture qui défend d'abord la Nature par l'abeille endémique, mais également les générations à venir qui, si elles devaient être privées d'abeilles, auraient toutes les difficultés du monde à survivre, l'abeille étant notre bienfaitrice en pollinisant près de 75% de notre alimentation.

Les membres de notre association prennent solennellement un certain nombre d'engagements dont:
- Pratiquer une apiculture respectueuse en premier lieu de la Nature et de l'abeille endémique
- Refuser les traitements chimiques,
- Garantir au consommateur que le miel proposé n'a pas été produit sur des bases de nourrissements spéculatifs,
- Garantir au consommateur que le miel proposé n'a pas été coupé avec d'autres miels,
- ainsi que 10 autres engagements
Cet engagement est renouvelé chaque année lors d'une cérémonie officielle, devant une assemblée de Bergers des abeilles. Seuls, ceux qui s'engagent arborent les armoiries de notre groupement représentées par un blason déposé auprès de l'INPI.

C'est pourquoi, nous sollicitons votre confiance. Nous avons grandement conscience que pour l'instant, notre miel connait un prix bien supérieur au prix de marché, mais nous demandons à vivre de nos exploitations respectueuses et vertueuses

Christine et moi, nous nous sommes désengagés du "Bio" et du racket qu'il représente pour les petits apiculteurs. Je m'en explique dans le livre que j'ai spécialement écrit pour les apiculteurs; "Donnez du Sens à votre Apiculture"

Les ruchers respectifs de nos abeilles sont sédentaires et ont obtenu la certification Bio pendant toutes nos années de pratique sous ce label, faute de mieux. 
Nous avons choisi des emplacements dignes d'offrir une biodiversité loin des zones de maraîchage et de cultures et nos abeilles nous le rendent bien, même les années de sécheresse !

Avec la certification des Bergers des Abeilles, Ce qui compte c'est le résultat... et quel résultat !

Nous ne produisons pas de grandes quantités de rayons de miel afin de permettre à nos abeilles de travailler d'abord pour elles. Nous prélevons ces rayons uniquement quand il y a surplus. Ce sont ceux que nous présentons ici

Merci de votre confiance

Pour son bon fonctionnement, le site a recours aux cookies. Pour continuer votre navigation, vous devez en accepter l'usage